Table ronde et exposition sur l’innovation par le recyclage [es]

L’Ambassade de France à Cuba et l’Alliance française de La Havane ont organisé avec le soutien de l’Institut français un workshop et une table ronde autour de l’Innovation par le recyclage dans le second volet de La Havane du futur du Fonds d’Alembert 2018. Ces deux activités viennent poursuivre le débat de juin 2018 qui portait sur la réhabilitation de la baie de La Havane.

Workshop et exposition sur la désobéissance technologique

Du 22 octobre au 2 novembre l’artiste cubain Ernesto Oroza a parcouru La Havane en quête de pièces de petits électroménagers. Accompagné de deux étudiants de l’Institut supérieur de design de La Havane (ISDI) ce travail a débouché sur une exposition inaugurée à la fin de la table ronde du vendredi 2 novembre au Palais Gómez de l’Alliance française de La Havane. L’exposition Ruptura I (Factograma) sera ouverte au public jusqu’au 12 novembre 2018.

Table ronde

JPEG - 101.8 ko
De gauche à droite, Gretchen, Yann Philippe Tastevin, Raúl Garcés et Pablo Rodriguez
© SCAC

Le panel d’experts cubains et français sur les déchets, le recyclage et l’innovation se sont exprimés au cours d’une table ronde animée par M. Raúl Garcés, journaliste et Doyen de la Faculté de communication de l’Université de La Havane. L’échange a également été filmé par deux étudiants de journalisme de la Faculté. La table ronde était constituée de :

- Yann Philippe Tastevin, anthropologue de l’IRD/CNRS de Toulouse, qui travaille sur la circulation des technologies et des savoir-faire et la comparaison des modes de composition technologique et les cultures techniques de l’innovation ;

- Ludovic Daubin, assistant à la maîtrise d’ouvrage pour l’ADEME au sein de l’Observatoire des Déchets de la Guadeloupe et consultant freelance en gestion des déchets ;

- Pablo Rodriguez, anthropologue à l’Institut cubain d’anthropologie (ICAN) ;
- Niurka Nuñez González, anthropologue de l’Institut Cubain de recherche culturelle (ICIC) Juan Marinello ;

- Ernesto Oroza, artiste cubain établi aux Etats Unis qui a de nombreux travaux sur la désobéissance technologique.

JPEG - 132.8 ko
Ernesto Oroza (gauche), Marc Sagaert (droite)
© SCAC

Ce débat d’idées a attiré un public jeune et varié d’artistes, de designers et de sociologues intéressés par ces questions de recyclage essentielles de nos jours et qui commencent à émerger à Cuba. La participation active du public pendant le moment d’échange a permis d’élargir la discussion avec des intervenants de différents horizons.

De gauche à droite, Gretchen, Yann Philippe Tastevin, Raúl Garcés et Pablo Rodriguez
Max Barbosa, professeur de la Faculté de communication de l'Université de La Havane
Table ronde
Ernesto Oroza (gauche), Marc Sagaert (droite)
Inauguration de l'exposition « Rúptura » d'Ernesto Oroza
Inauguration de l'exposition « Rúptura » d'Ernesto Oroza
Yann Philippe Tastevin (gauche), Ernesto Oroza (droite)

Dernière modification : 10/12/2018

Haut de page