Jean-Pierre Sauvage, Prix Nobel de Chimie 2016. [es]

Un Français s’est vu attribuer le Prix Nobel de Chimie 2016.
Jean-Pierre Sauvage, de l’université Louis Pasteur de Strasbourg, ainsi que James Fraser Stoddart, de l’université Northwestern aux Etats-Unis et Bernard Lucas Feringa, de l’université de Groningen aux Pays-Bas, ont été distingués pour leurs travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires.

Ces trois chercheurs ont amené "les systèmes moléculaires vers des états où, remplis d’énergie, leurs mouvements peuvent être contrôlés", a expliqué le jury du prix Nobel.

Directeur de recherche au CNRS et membre de l’Académie des sciences, Jean-Pierre Sauvage reçoit à 71 ans la plus haute distinction pour un chercheur : il est le 62ème Français "nobélisé".

Né en 1944 à Paris, M. Sauvage a effectué son doctorat en chimie à l’université Louis Pasteur de Strasbourg en 1971, sous la direction de Jean-Marie Lehn, futur Nobel de chimie (1987). Après un post-doctorat à l’université d’Oxford, il entre au CNRS de Strasbourg en tant que directeur de recherche puis est nommé professeur émérite en 2009, au sein de l’Institut de science et d’ingénieries supramoléculaires, une unité mixte de l’université de Strasbourg et du CNRS.

Le scientifique avait déjà été décoré des médailles de bronze et d’argent du CNRS (en 1978 et 1988), et du prix Pierre Süe de la Société Française de Chimie (2005). Il est également Chevalier de la Légion d’honneur. En 2014, la Maison de la Fondation de la Chimie lui remettait son Grand Prix en le qualifiant de "l’un des plus éminents chimistes français".

Pour retrouver la liste complète des Prix Nobel par pays, vous pouvez consulter la Nobel Laureates and Country of Birth.
Pour plus d’informations sur les Prix Nobel, vous pouvez consulter le site officiel (en anglais).

Dernière modification : 06/10/2016

Haut de page