Foire aux questions

Arrivée sur le territoire cubain

Quel visa faut-il pour venir à Cuba ?

Pour un séjour de 30 jours maximum, il convient d’être muni d’une carte touristique délivrée, contre paiement, par le consulat de Cuba à Paris et les tours opérateurs français agréés par les autorités cubaines.

ATTENTION : il est indispensable d’obtenir le visa AVANT l’entrée sur le territoire cubain. Aucun visa ne sera délivré à votre arrivée à l’aéroport.

Veillez à ne pas dépasser la durée du séjour maximum de 30 jours, ne serait-ce que d’une journée, sous risque de rétention, au moment du départ, par les services de l’immigration.

Les documents demandés par les services de l’immigration pour renouveler le visa de tourisme sont : le passeport en cours de validité, la carte de tourisme, une attestation d’hébergement dans un hôtel ou chambre d’hôte licenciée, l’attestation d’assurance, 25 pesos convertibles en timbres fiscaux (à acheter dans les banques).

Il s’agit là des règles concernant le visa touristique. Ce type de visa ne permet pas d’avoir des rendez-vous avec des institutions ou des entreprises publiques : si à l’occasion d’un déplacement touristique à Cuba vous souhaitez avoir de tels entretiens, il vous faudra nécessairement demander un visa d’affaires (prospection ou commercial), ou d’échanges académiques ou culturels, de stage ou d’études.

Peut-on venir à Cuba depuis les États-Unis ?

La législation américaine restreignant les déplacements des citoyens américains vers Cuba ne s’applique pas aux ressortissants européens.

Dans la pratique, il conviendra cependant de remplir le formulaire demandé par les autorités américaines pour embarquer aux États-Unis dans un avion à destination de Cuba.

ATTENTION : toute entrée sur le territoire cubain avec un passeport français est conditionnée à l’obtention d’un visa ou carte de tourisme.

Pour plus d’informations, consultez le site de l’Ambassade de Cuba à Paris.

Peut-on se rendre aux États-Unis depuis Cuba ?

Vous pouvez vous rendre aux États-Unis depuis Cuba.

ATTENTION : toute entrée sur le territoire américain avec un passeport français est conditionnée à la procédure ESTA, que vous ne pourrez pas effectuer depuis Cuba.

Pour plus d’informations, consultez le site de l’Ambassade des États-Unis à Paris.

Comment fonctionne le système de double monnaie ?

Deux monnaies sont en circulation à Cuba : le peso convertible (CUC), seule monnaie utilisable par les étrangers ; le peso cubain non convertible (CUP), monnaie utilisée par les Cubains pour leurs achats. Le CUP ou moneda nacional n’a pas cours dans les hôtels ni dans la plupart des boutiques. Les chambres d’hôte et les restaurants privés (« paladares ») n’acceptent que les CUC, pas les cartes de crédit. Les taxis collectifs (« almendrones ») et les bus locaux (pas les bus interurbains pour étrangers) peuvent être payés en CUP.

Les touristes doivent systématiquement s’adresser aux organismes bancaires agréés (CADECA ou Casa de cambio, bureaux de change dans les grands hôtels, distributeurs de billets).

ATTENTION : Les escroqueries sont fréquentes. Les escrocs proposent leurs services et remettent aux touristes une contrevaleur en pesos non convertibles, avec laquelle ils ne pourront pratiquement rien faire, et qu’ils ne pourront, par ailleurs, pas rechanger. Conserver les attestations de change est indispensable pour rechanger les pesos convertibles en devises au départ, les CUC n’étant pas valables en dehors du territoire cubain.

Comment retirer de l’argent ?

Les personnes se rendant à Cuba doivent se munir d’euros et non de dollars, afin d’éviter une surtaxe de 10%. Il est indispensable de se munir de moyens de paiement suffisants (liquide et carte bancaire non délivrée aux États-Unis). Le coût de la vie à Cuba est élevé pour les étrangers (plus ou moins équivalent à celui de la France).
Les transactions s’effectuent essentiellement en liquide en pesos convertibles, les dollars n’étant pas autorisés. Les transferts d’argent sont longs et difficiles, la plupart des banques françaises refusant d’envoyer des virements à Cuba, où elles n’ont plus de correspondants.

Seules les cartes de crédit Visa et MasterCard sont acceptées par les hôtels ; les distributeurs de billets n’acceptent que les cartes Visa. Les travellers chèques ne sont pas acceptés.

Peut-on louer un véhicule ?

Il est possible de louer une voiture avec une carte de crédit Visa ou Mastercard. Cependant, le parc automobile est restreint, et les prix de location relativement élevés.

ATTENTION : en cas d’accident de la route, même léger, les autorités cubaines peuvent interdire au conducteur la sortie du pays avant l’issue du procès, ce qui peut prendre plusieurs semaines ou mois.

Comment se connecter à l’internet ?

L’accès à l’internet est disponible par wifi dans certaines zones urbaines et dans les grands hôtels, à l’aide d’une carte recharge achetée auprès de la compagnie de télécommunications ETECSA. L’accès à l’internet à domicile est très limité (aux sites cubains essentiellement) et très lent.

Vie quotidienne

Un non résident peut-il acquérir un bien immobilier ?

Un non-résident ne peut pas acheter une maison ou un bien immobilier à Cuba.

Un non-résident peut-il acquérir un véhicule automobile ?

Un non-résident ne peut pas acheter de voiture à Cuba. Il ne peut pas non plus conduire une voiture appartenant à un Cubain.

Où et comment s’approvisionner en produits alimentaires ?

Il existe des marchés agricoles (prix fixés en pesos cubains / CUP) dans toutes les villes, ainsi que des supermarchés (prix fixés en pesos convertibles / CUC) approvisionnés en produits alimentaires de base.

Activité économique

Comment ouvrir une chambre d’hôtes (casa particular) ?

Seul un résident permanent à Cuba peut ouvrir une casa particular, avec l’autorisation des autorités cubaines.

Comment monter une entreprise ?

La juridiction cubaine ne permet pas la création de société privée. Pour une société étrangère il est possible d’avoir un bureau de représentation enregistré auprès de la Chambre de Commerce de Cuba sous réserve de plusieurs conditions (prendre contact avec l’antenne de BusinessFrance).

Peut-on développer une activité commerciale dans le cadre d’un investissement privé à Cuba ?

Seuls les résidents permanents peuvent bénéficier de licences d’autoentrepreneur et donc d’investir en ayant une protection juridique. Tout autre investissement doit avoir lieu dans le cadre d’une société. Des informations complémentaires sur l’environnement des affaires sont disponibles dans le Guide des Affaires Cuba 2016.

Dernière modification : 06/12/2017

Haut de page