Coopération universitaire franco-cubaine [es]

La coopération universitaire entre la France et Cuba est l’un des axes principaux des actions menées par l’Ambassade de France à Cuba. En privilégiant essentiellement la formation doctorale dans les domaines d’importance stratégique (les sciences exactes et naturelles, les biotechnologies, l’environnement, l’agriculture, l’économie), notre coopération contribue au développement de Cuba et à son intégration régionale.

La coopération universitaire avec Cuba a été importante dans le passé. Le rapprochement, souvent idéologique (universités d’été de 1968 à 1973 comprenant plusieurs centaines d’étudiants français) a été concrétisé par des coopérations entre les universités des deux pays, notamment en France les Universités de Paris Sud Orsay, l’Université Montaigne Bordeaux 3, l’Université Paris 8 et à Cuba par les Universités de La Havane et de Santiago de Cuba. Cette coopération a pu bénéficier entre 2013 et 2015 de la mise en place du FSP « coopération scientifique franco cubaine », qui a impliqué 15 étudiants (M et D) directement associés aux projets. En termes de mobilité, la France se place actuellement au 3è rang des pays d’accueil des étudiants cubains, après l’Espagne et l’Italie.

La coopération universitaire entre la France et Cuba financée par l’Ambassade concerne essentiellement (71%) la formation de doctorants préparant des thèses en cotutelle (un directeur de recherche français et un cubain, soutenance devant un jury mixte et double reconnaissance du diplôme). Avec des demandes en nette augmentation depuis 2015, l’Ambassade de France à Cuba soutient exclusivement des mobilités sortantes d’étudiant cubains vers les universités françaises (27 mobilités en 2017). Ces soutiens, versés à l’institution française d’accueil, sont accordés sous certaines conditions dont l’existence d’un accord cadre entre les deux universités et un cofinancement.

A Cuba, le partenaire le plus représenté est l’Université de La Havane qui canalise plus d’un tiers des coopérations avec les universités françaises sur les 25 accords de coopération actifs existants avec les principales universités de la République de Cuba.

L’InSTEC (Institut National des Sciences et des Technologies à Cuba) est un centre de recherche d’excellence de l’Université de La Havane et bénéficie d’accords de coopération avec les Université de Lille, Bordeaux, Paris Sud et Toulouse. Il s’agit du partenaire cubain le plus soutenu par ce poste par le nombre de ces partenaires françaises.

Plusieurs coopérations dans les domaines des sciences humaines, en économie avec l’IHEAL - Institut des hautes études de l’Amérique latine, en sciences politiques avec l’IEP - Institut d’études politiques-, en droit avec l’Université de Nanterre, en histoire avec l’Université de Montaigne, mais encore en architecture avec l’Ecole de Paris la Villette, sont également très actifs.

A signaler que plusieurs universités cubaines ont pu bénéficier d’un financement du Programme PREFALC, qui soutient des projets de coopération universitaire entre des établissements d’enseignement supérieur français, latino-américains et caribéens.

Depuis 2015, l’ADIUT (Association des Directeurs d’IUT) collabore étroitement avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur de Cuba pour la création de nouvelles formations niveau DUT à Cuba qui devraient voir le jour dans les mois à venir.

Par ailleurs, un Accord relatif à la reconnaissance mutuelle des diplômes et des périodes d’études de l’enseignement supérieur en vue d’une poursuite d’études supérieures entre la France et Cuba est à l’étude entre les deux ministères des deux pays.

En 2017, le Partenariat Hubert Curien « Carlos J. Finlay », financera ses premiers projets de coopération scientifique et renforcera également la coopération universitaire bilatérale, car les projets financés ont tous impliqué des doctorants et des jeunes chercheurs.

Dernière modification : 15/05/2017

Haut de page