Cardinal Jaime ORTEGA Y ALAMINO, commandeur dans l’ordre de la Légion d’Honneur [es]

Le Cardinal Jaime Ortega a été décoré le 11 mai 2015 par le Président Hollande lors de sa visite officielle à Cuba.

Jaime Ortega y Alamino est né le 18 octobre 1936 à Jagüey Grande, dans la province de Matanzas, à Cuba. Elevé au rang de cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 26 novembre 1994, il a été l’archevêque de La Havane de 1981 à 2016.

Retrouvez ci-dessous le discours du Président de la République française, François Hollande, lors de la remise des insignes de Commandeur dans l’ordre de la Légion d’Honneur le 11 mai 2015 à la Résidence de France à la Havane.

Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane
Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane
Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane
Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane
Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane
Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane
Décoration du Cardinal Jaime Ortega, le 11 mai 2015 à La Havane

Discours du Président

Monsieur le Cardinal,

Vous avez choisi de consacrer votre vie à votre foi, ici, dans votre pays, à une époque ou cela n’était pas toujours facile. Vous en avez payé le prix en étant interné dans les camps de travail, les tristement célèbres « UMAP » dans les années 60.

Vous avez participé de façon très active à l’organisation du voyage de deux Papes à Cuba, dont le premier, celui de Jean-Paul II en janvier 1998, a été à l’origine d’un profond changement dans la façon dont les autorités de l’époque envisageaient leurs relations avec l’église catholique cubaine. Vous allez bientôt en accueillir un troisième, dans une joyeuse fraternité latino-américaine, puisque le Pape François a tout récemment annoncé son intention de se rendre à Cuba au mois de septembre prochain.

Vous avez étendu la protection de l’Eglise sur des penseurs libres, des laïques croyants qui souhaitaient encourager des espaces de dialogue respectueux et constructifs entre les citoyens cubains, croyants comme incroyants.

Vous avez longtemps été un pilier de la Conférence épiscopale, qui a tant fait pour ouvrir les yeux, à la population cubaine notamment, mais aussi à ses gouvernants, sur la situation du pays profond, de sa population la plus simple, des familles, des personnes âgées, des pauvres, et vous avez ainsi contribué à appeler à des réformes, qui permettent aujourd’hui « à Cuba de s’ouvrir au Monde et au Monde de s’ouvrir à Cuba », pour reprendre les paroles de Jean-Paul II.

Vous avez su, patiemment et honnêtement, être l’interlocuteur du Président Raúl Castro d’une part, et des prisonniers d’opinion et de leurs familles de l’autre, lors des négociations menées entre mai et juillet 2010, que vous avez personnellement portées, aboutissant à la libération de plusieurs dizaines de prisonniers et permettant ainsi à Cuba de tourner une page sombre de son histoire.

Vous avez enfin été le messager de confiance durant les longues négociations secrètes qui ont permis la libération, pour des raisons humanitaires, de deux agents nord-américains emprisonnés à Cuba et de trois agents cubains emprisonnés aux Etats-Unis, négociations qui ont ensuite abouti aux annonces spectaculaires des Présidents Barack Obama et Raúl Castro le 17 décembre 2014. Vous avez ainsi joué un rôle de premier plan dans l’avènement de l’ère nouvelle qui s’ouvre entre les deux pays, faite je l’espère, de respect mutuel et de coopération. Permettez-moi ici de former le vœu avec vous que ce rapprochement annonce la levée rapide de l’embargo injuste et absurde qui frappe cruellement le peuple cubain depuis si longtemps.

Jaime Ortega y Alamino, c’est en reconnaissance de votre engagement humaniste, de votre fidélité à votre pays malgré l’adversité, de votre contribution pacifique et profonde à des causes qui nous font espérer dans la nature humaine, et enfin de votre attachement à notre langue, que la France a décidé de vous honorer en vous faisant commandeur de la Légion d’honneur.

Dernière modification : 30/04/2018

Haut de page